Il y a 13 ans elle chantait “Vous parler de ma vie, vous dire un peu d’où je viens, qui je suis, je suis une femme de couleur”. Depuis, sa couleur elle l’a portée haut et fort, être une femme elle en a fait une fierté, d’où elle venait elle ne l’a jamais oublié. Mais alors quelle est cette « vie », aujourd’hui ? Shy’m, c’est une carrière qui commence en pleine déferlante RnB au milieu des années 2000. Ce sont six albums studios, un best of, plus de deux millions de disques vendus, 9 disques de platine, 2 disques d’or, 4 NRJ Music Awards. Ce sont aussi trois tournées, la plus jeune artiste à remplir trois fois Bercy, la première à ré ouvrir l’AccorHotels Arena après les attaques de novembre 2015. Sa vie, c’est chanter, écrire, composer. C’est danser, animer La Nouvelle Star, noter dans Danse Avec Les Stars, dessiner sa ligne de vêtements, et tenter toutes les nouvelles aventures avec une détermination hors norme. Mais surtout cette vie ce sont des allers-retours entre personnage public et fragilité privée, de combats collectifs en luttes intimes. Le beau le laid, l’ombre et la lumière. L’un visible, l’invisible aux autres. Cette dualité entre innocence et âge adulte, vaillante diva et rêvant enfant, quelque part entre chrysalide et papillon, la chenille d’Alice au Pays des Merveilles, Absolem, la connait bien. Car c’est avec ce titre, Absolem, dernier titre du tracklisting de son dernier album en date Agapé (sur lequel elle avait invité Jok’Air, Youssoupha, Kemmler, Chilla, L’Algerino, Vegedream entre autres) que Shy’m avait quitté ses fans. Fin 2020, son single Boy est le témoignage de sa proximité avec son public à qui elle a choisi de dévoiler sa grossesse avec un titre inédit. Il témoigne aussi du retour aux sources de cette grande artiste : faire danser, sourire et vibrer les gens grâce à une pop moderne et féminine qui donne l’envie de célébrer la vie. Alors comme elle le chante : « On va danser à ça ! »

 

Découvre « Tadada Tututu », le nouveau titre de Shy’m !

Leave A Comment